Deuxième vie pour une étanchéité EPDM

DSC_4265 DSC_4633 foto3 DSC_2762Afin d’optimaliser le site de l’entreprise Multimate à Lemelerveld (NL), il s’est avéré nécessaire de déplacer un hall de stockage. Le bâtiment n’avait que 14 ans d’âge et la durée de vie du complexe de toiture (isolation PSE et membrane d’étanchéité EPDM) n’était pas encore expirée. C’est pourquoi l’ancien complexe de toiture a été replacé.

La croissance de Multimate exigeait la construction d’un nouvel hall de production et par conséquence une réorganisation du site industriel. En 2011, ce nouveau bâtiment de 2.200 m2 a été étanché avec un système d’étanchéité en caoutchouc EPDM. Le hall de stockage de 650 m2 a été construit bien avant, en 1997. Pour transporter les matériaux plus rapidement et plus efficacement vers le magasin, il était nécessaire de construire un hall de stockage attenant au magasin. Il a donc été décidé de déplacer entièrement le hall de stockage existant. Ce hall a été démonté et reconstruit entièrement, sauf une travée, et la superficie a été ramenée à 550m2.

La particularité de ces travaux réside dans le fait que le complexe de toiture a été conservé. Lors de la construction de ce hall de stockage en 1997, la durabilité des systèmes d’étanchéité en caoutchouc EPDM avait été l’argument qui ont justifié leur choix. La membrane EPDM, installée à l’origine par l’entreprise d’étanchéité Serco Dakspecialisten, a été déposée de l’ancien bâtiment et réinstallée sur le nouveau hall de stockage. Un défi que la membrane EPDM a parfaitement su relever.

Ancien complexe de toiture réutilisé

La membrane EPDM d’une épaisseur d’1,2mm avait été partiellement collée sur un panneau isolant en polystyrène expansé (PSE) parementé de voile de verre bitumineux. Le directeur de l’entreprise d’étanchéité, Patrick Grobbée raconte : « Pour démonter l’ancien complexe d’étanchéité, il nous a fallu entre 3 et 4 jours. Cela peut sembler long, mais il a fallu détacher prudemment la membrane d’étanchéité de l’isolant. Nous ne pouvions pas éviter que le parement de l’isolant reste attaché à la membrane d’étanchéité. Nous avons donc du nettoyer la membrane d’étanchéité et placer un nouvel écran de désolidarisation bitumineux sur l’isolant. L’isolant d’origine a également été réutilisé.

Les membranes d’étanchéité EPDM ont ensuite été soigneusement contrôlées par l’entreprise Serco afin de vérifier l’état de celles-ci. Malgré toutes les manipulations, le raclage du support, le rembobinage et le transport…, aucune dégradation n’a été constatée. Suite à ce contrôle, les membranes ont été repliées et préparées pour leur déplacement.

L’isolant d’origine a été fixé mécaniquement au support bac acier du nouvel hall de stockage (même structure métallique, même bac acier et même bardage métallique). Un nouveau pare-vapeur bitumineux (260/p11) à ensuite été posé sur l’isolant. Puis, les trois membranes EPDM ont été partiellement collées au support. Pour la réalisation des joints, une sécurité supplémentaire a été prévue par le collage d’une bande d’ EPDM, de la même marque que les membranes d’origine, sur le recouvrement. L’étancheur a également installé de nouvelles évacuations pluviales et de nouvelles gargouilles.

Durabilité

Mr. Wullink de la société Multimate à Lemelerveld nous explique les raisons de ce choix. « En 1997, nous avions construit un hall de stockage de 650 m2 sur notre terrain. Récemment, nous avons réalisé une nouvelle construction à l’arrière de ce bâtiment qui nous a obligé à devoir déplacer le hall de stockage. Nous n’avons pas estimé judicieux, tant d’un point de vue économique que d’un point de vue écologique, de jeter à la décharge un isolant et une membrane d’étanchéité relativement récents. La durée de vie de ces matériaux n’étant pas expirée, nous avons soumis à l’étancheur cette solution inhabituelle. Ils nous ont affirmé que l’ancien complexe de toiture pouvait être installé sans problème sur la nouvelle toiture. »

Le fabriquant de la membrane EPDM a fait analyser le vieillissement de la membrane d’étanchéité de 14 ans d’âge et constaté que les valeurs obtenues répondaient aux exigences requises pour des membranes neuves.

L’entreprise d’étanchéité et le fabriquant ont donné une garantie de 10 ans sur la nouvelle réalisation de cette « ancienne » étanchéité. «  Nous estimons que le complexe de toiture durera autant que le bâtiment », a dit Patrick Grobbé. « La valeur d’isolation sera sans doute même meilleure étant donné que les panneaux ont été mieux juxtaposés que précédemment».

Mr Wullink affirme également que cette solution était finalement plus économique.

« Il est évident que le coût de la main d’œuvre était plus élevé mais, compte tenu qu’il ne fallait pas investir dans des matériaux, l’investissement total a été de 50% inférieur au coût d’une nouvelle étanchéité. »

De plus, le nouveau bâtiment est parfaitement conforme à la réglementation en vigueur. Mr Wullink se dit satisfait de la réalisation du nouveau hall de stockage. Ce « nouveau » bâtiment est actuellement pleinement utilisé.